logo

Rôle des femmes au brésil


rôle des femmes au brésil

Cest encore dans le Nordeste, moins alphabétisé, que la proportion de femmes élues conseillères municipales est la plus importante (14,8 en moyenne et 37,7 du total contre 10,6 en moyenne et 26 du total dans le Sudeste.
56 Tous les instruments de la guerre sale ont été utilisés à la veille du second tour.En 1994, elle sétait massivement investie dans lorganisation de débats entre les candidats et dans une couverture journalistique intense qui donna une grande visibilité à Cardoso et Lula, avec, du fait de lobligation légale, une présence équilibrée des deux candidats dans les éditions de ses.La télévision joue un rôle central dans le marché des médias et de linformation au Brésil.Trois ans après la fin du gouvernement des militaires, la Constitution de 1988 élargit les droits des travailleurs et des plus pauvres.Face à cette situation, il faut rendre hommage aux femmes brésiliennes qui, dans les années 70, malgré leur origine sociale aisée (Sao Paulo, Rio) et la dictature ont su profiter du feu vert donné par le gouvernement militaire pour commémorer lannée internationale de la femme.La participation des femmes dans les mouvements sociaux à la campagne est également femme cherche femme dans vérone remarquable dans le Nordeste, présidentes des syndicats des travailleurs ruraux très engagées dans les luttes sociales et le droit à la terre, telle Margarida Alves, assassinée en 1985 dans la Paraiba, emblème des militantes.Deux hypothèses méritent dêtre considérées à ce propos.Élue députée fédérale en 1994, elle en est actuellement à son troisième mandat, mais plus sous létiquette du PT, quelle quitte en 2004 pour rejoindre le PSB, Parti socialiste brésilien.En Inde, laugmentation dans la même période a été plus significative encore, passant de 49,8 à 117,2 exemplaires pour 1 000.Il y a une prise de conscience que la participation des femmes dans différents domaines daction, crée des espaces pour lexercice de la citoyenneté.Face à ces défis et ces transformations, les femmes brésiliennes dotées d'un inoxydable optimisme et dynamisme ont à jouer un rôle vital.Comme ladmettra dailleurs plus tard Collor lui-même, il a toujours dit ce que le public voulait entendre, et fait ou suggéré de faire ce quil attendait.Le Brésil possède ainsi de nombreux atouts mais le pays de l'avenir doit relever de nombreux défis pour parvenir à une croissance pérenne et inclusive.Parallèlement, la presse devait être «un moyen dinformation pour équiper les citoyens dinstruments vitaux pour lexercice de leurs droits, et la voix des citoyens dans lexpression de leurs préoccupations, de leur colère, et le cas échéant, de leur révolte» Fonseca, 2004.Avec un indiscutable flair dans les affaires et bénéficiant de laide politique et économique des militaires (lesquels furent récompensés par lappui explicite de la télévision au régime) tout au long de la dictature, Marinho et ses managers ont transformé la Rede Globo en leader absolu.
Ces trois États concentrent pratiquement la moitié des 535"diens édités dans tout le pays en 2005 : 155 à São Paulo (40 millions dhabitants 49 dans le Rio Grande do Sul (10,5 millions) et 47 à Rio de Janeiro (14,8 millions).




[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap